Allez au contenu, Allez à la navigation

    Invitation au voyage… d’une vie

    Lundi, 2 octobre 2006

    GrandSud.serendipityThumb Invitation au voyage... dune vie Je viens d’achever la lecture de Salut au Grand Sud, le dernier livre d’Isabelle Autissier et Erik Orsenna. Ils y racontent leur expédition en Antarctique à bord du voilier ADA de janvier à mars 2006.

    Ce récit est une invitation au voyage, voyage bien particulier, celui d’une vie parce que c’est à la fois une expérience absolument inoubliable qui vous marque en profondeur, mais aussi parce que beaucoup ne peuvent en suite s’en défaire et y reviennent sans cesse.

    Isabelle Autissier explique ainsi ce voyage singulier : “Est-il possible de ne consacrer que quelques jours à ce qui nous semble un univers à part entière ? L’Antarctique n’est pas un caprice passager, un objet de zapping. Percevoir ses lois demande la lenteur. [...] J’avais envie d’autres regards pour enrichir le mien. Il fallait fréquenter la science, seule à même de décrypter cet étonnant réel. Mais il me semblait aussi que l’on pouvait chanter l’Antarctique, le danser, le filmer, l’écrire, le peindre, le mettre en scène. Je rêvais d’une sorte d’arche où s’encouragent des curieux en tout genre, où les arts se conjuguent à la connaissance, parce qu’un homme a besoin de ses deux pieds pour avancer et découvrir“.

    Posté par Christian Gaudin, Sénateur dans Actualité  à 10:51 | Commentaires fermés | Rétroliens (0)

    L’exploration au service de la science : Fridtjof Nansen

    Mardi, 5 septembre 2006

    FridtjofNansen.serendipityThumb Lexploration au service de la science : Fridtjof Nansen Il y a maintenant près de 110 ans, s’achevait l’incroyable aventure humaine et scientifique de Fridtjof Nansen à bord de son navire polaire le Fram.

    Nansen est un homme qui ne peut laisser indifférent. Au scientifique et à l’explorateur s’est ajouté un diplomate, un homme politique et un humaniste exceptionnel. Chercheur en zoologie marine arctique, il est irrésistiblement attiré vers l’exploration de nouveaux terrains scientifiques. Il réalise la première traversée est-ouest du Groenland à ski (1888-1889), il sera le premier à explorer pendant près de trois ans l’océan Arctique avec le Fram. Il participe activement à l’accession à l’indépendance de la Norvège (1905). Il est enfin un diplomate de grand renom puisqu’il est à l’origine du passeport pour les réfugiés et apatrides, le fameux “Passeport Nansen” qu’il crée alors qu’il est Haut-commissaire de la Société des Nations pour les prisonniers de guerre après le premier conflit mondial. Il recevra pour son action le Prix Nobel de la Paix le 10 décembre 1922. L’explorateur français, Jean-Louis Etienne
    écrit de lui : “C’est, à mes yeux, le plus grand homme que l’exploration polaire ait jaimais inspiré (…) Audacieux, humain, universel, Nansen devint le héros qui allait inspirer l’essentiel de mes navigations polaires“.

    Mais ce qui m’intéresse ici, c’est son exploration du bassin arctique entre 1893 et 1896 à bord du Fram. A l’époque on sait très peu de choses de l’océan arctique. Nombreux sont ceux qui soutiennent la théorie d’une mer libre au pôle Nord… Personne ne croit à la possibilité d’hiverner et de survivre plusieurs années à bord d’un navire résistant à la pression de la banquise. Peu nombreux sont ceux qui croient possible de dériver au sein de cette banquise vers le pôle Nord puis vers le Sptizberg.

    Posté par Christian Gaudin, Sénateur dans Actualité  à 16:30 | Commentaires fermés | Rétroliens (0)

    Claude Lorius ou l’aventure scientifique

    Vendredi, 11 août 2006

    Lorius.serendipityThumb Claude Lorius ou laventure scientifique Claude Lorius est un des grands savants français en matière de recherche en milieu polaire. Il a dirigé le Laboratoire de glaciologie et de géophysique de l’environnement de Grenoble. Il est membre de l’Académie des sciences et président du Comité français pour l’année polaire internationale.

    Son livre “Glaces de l’Antarctique, une mémoire, des passions” date de 1991. Il est maintenant difficile à trouver puisqu’il est épuisé chez son éditeur. Il faut se le procurer dans une bonne bibliothèque, chez un bouquiniste ou sur Internet. Mais ce petit effort vaut vraiment la peine.

    De cette lecture, je retiens trois impressions fortes : l’aventure, la science et le débat sur la gestion internationale et la protection de l’Antarctique.

    Posté par Christian Gaudin, Sénateur dans Climat  à 15:08 | Commentaires fermés | Rétroliens (0)

    Qu’est-ce que le manchot peut apprendre sur l’homme ?

    Mercredi, 2 août 2006

    RaccurtCNRS.serendipityThumb Quest ce que le manchot peut apprendre sur lhomme ? Dans le dernier numéro du Journal du CNRS de juillet-août un article met à l’honneur Mme Mireille Raccurt, ingénieur de recherche du laboratoire de physiologie intégrative cellulaire et moléculaire (UMR 5123) du CNRS et de l’université Claude Bernard Lyon 1. Il est dirigé par le Pr Jean-Marc Pequignot. Je l’avais rencontrée lors de mon passage à Dumont d’Urville.

    L’UMR est composée de 26 chercheurs et enseignants chercheurs, 13 ingénieurs et techniciens et 17 doctorants et post-doctorants.

    La thématique générale de recherche porte sur les effets sur les cellules et les organismes de contraintes environnementales durables, notamment celles qui modifient l’apport ou la dépense énergétique. Trois équipes au sein du laboratoire poursuivent des recherches pluridisciplinaires sur différentes parties de cette thématique.

    C’est au sein de l’équipe 2 consacrée à la plasticité cellulaire et plus spécifiquement aux régulations endocrines et environnementales, dirigée par le Pr Claude Duchamp, qu’un programme de recherche sur les manchots est mené.

    Posté par Christian Gaudin, Sénateur dans Biologie  à 17:14 | Commentaires fermés | Rétroliens (0)

    Le climat est-il manipulable ?

    Mardi, 25 juillet 2006

    couvertureLaRecherche.serendipityThumb Le climat est il manipulable ?En poursuivant ma lecture du magazine La Recherche, j’ai été interpellé par les propos de Paul Crutzen, prix Nobel de chimie 1995 pour ses travaux sur la formation et la destruction de la couche d’ozone.

    Il propose de larguer d’importantes quantités de soufre ou de sulfure d’hydrogène dans la stratosphère pour refroidir le climat, en cas d’urgence, si les températures se mettaient à augmenter trop rapidement (+0.2 °C par décennie).

    Est-ce sérieux ?

    Compte tenu de l’auteur de ces propos, je suis obligé de les considérer comme une solution à prendre en compte et pourtant, je vous avoue mon scepticisme.

    Cette proposition est plus, me semble-t-il, une idée de recherche qu’une mesure à mettre en oeuvre. L’efficacité n’est pas démontrée, les conséquences sur l’environnement sont complètement inconnues et les coûts ne sont pas réellement estimés.

    Deplus, je ne suis pas sûr que ce type de propos soit de nature à placer le débat sur une bonne base, même si, comme Paul Crutzen, on est déçu de la lenteur des changements.

    Posté par Modérateur dans Climat  à 11:04 | Commentaires fermés | Rétroliens (0)

    La banquise est-elle menacée ? Quel impact sur le Gulf Stream ?

    Jeudi, 20 juillet 2006

    couvertureLaRecherche.serendipityThumb La banquise est elle menacée ? Quel impact sur le Gulf Stream ? Je profite de l’arrêt de la session parlementaire pour me reposer un peu, passer un moment en famille et lire sur les pôles.

    J’ai acheté le numéro de juillet août du magazine La Recherche. Il est largement consacré au Climat. Le pôle Nord est particulièrement étudié – je regrette d’ailleurs qu’il n’y ait pas plus d’informations sur les évolutions au Sud -

    J’ai été particulièrement intéressé par l’article de Jean-Claude Gascard, directeur de recheche du CNRS, professeur à l’Université Pierre-et-Marie-Curie à Paris et coordinateur du programme européen Damocles pour le “Développement de la modélisation et des capactités d’observation de l’Arctique pour des études environnementales à long terme”.

    Il y fait le point sur les connaissances et l’évolution probable de l’océan arctique et de la banquise. Cet océan en pleine mutation se révèle être un des moins connus du monde.

    Posté par Christian Gaudin, Sénateur dans Climat  à 16:08 | Commentaires fermés | Rétroliens (0)

    Année polaire internationale : Comment toucher le grand public ?

    Mercredi, 12 juillet 2006

    CGCB.serendipityThumb Année polaire internationale : Comment toucher le grand public ? Jeudi matin j’ai participé à un petit-déjeuner qui réunissait autour de Catherine Bréchignac, présidente du CNRS et du Conseil d’administration du Palais de la Découverte, Arnold Migus, directeur général du CNRS, Jean-Jacques Gagnepain, président de l’Agence nationale de la Recherche (ANR), Dominique Le Queau, directeur de l’Institut national des sciences de l’univers (INSU) ainsi que Jack Guichard, directeur du Palais de la découverte.

    L’objectif de cette rencontre était de débattre des manifestations devant marquer l’année polaire internationale et coordonner les différentes intiatives.

    L’année polaire internationale sera une formidable opportunité pour faire connaître et faire comprendre la recherche en milieu polaire et au-delà l’ensemble de la recherche, tellement sont nombreux les domaines concernés.

    Ces recherches bénéficieront d’ailleurs d’un complément significatif de moyens – 10 millions d’euros minimum – Cela constitue un signe fort dans le paysage européen et particulièrement attendu outre Atlantique.

    Du côté du ministère de la recherche, la programmation des quatre musées scientifiques sera coordonnée pour s’adresser à tous les publics et centres d’intérêt.

    Posté par Christian Gaudin, Sénateur dans Actualité  à 11:04 | Commentaires (8) | Rétroliens (0)

    François Baroin :” La France doit exercer ses responsabilités en Antarctique”

    Mercredi, 5 juillet 2006

    baroin8.serendipityThumb François Baroin : La France doit exercer ses responsabilités en Antarctique J’ai rencontré le ministre de l’Outre-mer, M. François Baroin, hier après-midi.

    L’objet de la rencontre était le rôle de la France dans l’océan austral, mais c’était aussi pour moi l’occasion de le remercier de vive voix d’avoir facilité le rapatriement du corps de la jeune femme assinnée récemment outre-mer et qui était originaire de ma région. J’associe également à ces remerciements les membres de son cabinet qui y ont contribué très activement mais avec beaucoup de discrétion et de souci humain.

    J’en reviens à la présence française dans l’océan austral.

    En présentant au ministre ma mission en Antarctique, c’était l’occasion pour moi de mettre l’accent sur les aspects logistiques, fondamentaux pour toute recherche dans ces territoires extrêmes. Je lui ai notamment raconté que le voyage de retour à bord de l’Astrolabe n’était pas des plus confortables. En effet, pour traverser la glace, le bateau est à fond plat ce qui est très utile, mais une fois dans les 50es et 40es c’est une autre affaire ! Le bateau bouge énormément et il faut avoir l’estomac bien accroché. Lors de ma traversée, je n’avais pas un très gros temps, mais on est tout de même obligé de parfois se sangler sur la couchette et de rester sans manger en scrutant l’horizon…

    Posté par Christian Gaudin, Sénateur dans Actualité  à 8:42 | Commentaires fermés | Rétroliens (0)

    L’Antarctique fond-il plus vite que le Groenland ?

    Lundi, 3 juillet 2006

    LogoIGS.serendipityThumb LAntarctique fond il plus vite que le Groenland ?C’est ce qu’affirme Jay Zwally (lead author) du Goddard Space flight Center de la NASA dans un article récent - 8 mars 2006 – du Journal de Glaciologie de la Société internationale de la Glaciologie.

    Les chercheurs montrent que le changement climatique a un impact important sur les calottes de glace qui emprissonnent l’essentiel des masses d’eau douce de la planète.

    L’étude se fondant sur des observations au cours d’une dizaine d’année aussi bien en Arctique qu’en Antarctique donne une vision globale de ces évolutions et conclut à une perte nette de glace entre 1992 et 2002 sur les deux pôles. Les données proviennent des satellites américains et européens.

    Au Groenland, l’étude montre des pertes conséquentes au Sud-Est mais des gains importants au centre du fait d’importantes chutes de neige. Au total, sur la décennie étudiée, le Groenland aurait vu sa masse de glace légèrement augmenter du fait de l’augmentation des précipitations. Cette donnée est évidemment très controversée puisqu’elle contredit plusieurs études antérieures ou sur des périodes plus récentes. Il semble que le coeur du débat soit de savoir si la vitesse d’écoulement des glaciers qui serait de plus en plus rapide a un impact supérieur à l’augmentation des précipitations.

    Posté par Christian Gaudin, Sénateur dans Climat  à 11:24 | Commentaires fermés | Rétroliens (0)

    Nelly Olin : ” Le climat et la biodiversité sont au coeur de mon action”

    Jeudi, 29 juin 2006

    NO.serendipityThumb Nelly Olin :  Le climat et la biodiversité sont au coeur de mon action J’ai rencontré jeudi matin Nelly Olin, la ministre de l’écologie et du développement durable.

    Comme lors de ma rencontre avec François Goulard, mon objectif était de la sensibiliser à la recherche en milieu polaire.

    En effet, leur apport est fondamental aux grands enjeux d’aujourd’hui que sont le changement climatique et la préservation de la biodiversité.

    Nelly Olin s’est montrée d’autant plus attentive qu’elle revenait d’un “round” de négociation sur l’avenir du protocole de Kyoto et comprenait donc parfaitement ce qu’apportaient ces recherches au débat politique.

    Lui relatant mon passage en Antarctique, je ne m’attendais pas à partager avec elle une partie de mon expérience puisqu’elle m’a dit s’être rendue au Groenland à l’invitation du Danemark et en Sibérie à l’invitation de son homologue russe. Elle a alors été confrontée à des conditions climatiques extrêmes – 47 °C – et comprend donc assez bien ce que peut-être le froid dans le grand Sud.

    Posté par Christian Gaudin, Sénateur dans Actualité  à 12:21 | Commentaires fermés | Rétroliens (0)
    • 1 | 
    • 2 | 
    • 3 | 
    • 4 | 
    • 5 | 
    • Bienvenue sur ce blog

      Photo du Sénateur Christian Gaudin

      Christian Gaudin, Sénateur de Maine-et-Loire

      Je suis rapporteur de l'étude de l'OPECST sur la recherche en milieu polaire et plus particulièrement en Antarctique. Je souhaite vous informer ici de l'état d'avancement de mes travaux. Nous aurons ainsi l’occasion d’échanger sur des sujets au cœur des travaux des scientifiques et des préoccupations des citoyens. Je vous remercie de votre participation.

    Nuage de tag

    Billets récents

    Calendrier

    • juin 2017
      L Ma Me J V S D
      « mar    
       1234
      567891011
      12131415161718
      19202122232425
      2627282930  

    Syndiquer ce blog

    Administration du blog