Allez au contenu, Allez à la navigation

Philippe Dallier se félicite des déclarations du président Nicolas Sarkozy sur la gouvernance

Mardi, 27 mai 2008

Philippe Dallier (UMP ‘ Seine-Saint-Denis), qui a proposé récemment dans un rapport de l’Observatoire de la décentralisation la création d’un « Grand Paris » composé des quatre conseils généraux de la petite couronne se félicite des déclarations du chef de l’êtat, Nicolas Sarkozy, ce matin sur RTL. Il partage l’analyse du Président selon lequel il y a « un problème de gouvernance en Ile-de-France » parce qu’aujourd’hui « personne ne sait qui décide ».

Philippe Dallier réaffirme la nécessité de poser le problème de la gouvernance, et donc des institutions, en même temps que celui de la définition d’un nouveau projet pour la métropole, qui devra être mis en êuvre par une nouvelle collectivité territoriale. Il considère, également, comme primordial que le Grand Paris s’attache tout particulièrement au partage équitable de la richesse économique produite sur le territoire du Grand Paris entre l’ensemble des collectivités locales.

Posté par Modérateur dans Débats  à 16:29 | Commentaires fermés | Rétroliens (0)

Le Grand Paris est une évidence

Mercredi, 21 mai 2008

 Le Grand Paris est une évidence Pierre Mansat, adjoint du maire de Paris (à gauche de Bertrand Delanoë sur la photo) signe dans le Monde une tribune avec Stéphane Gatignon, le maire de Sevran dans laquelle il défend l’urgence de créer une nouvelle gouvernance pour la métropole.

Voici le texte de cette tribune :

Maire de Sevran, commune parmi les plus pauvres de la métropole, et adjoint au maire de Paris, capitale riche et attractive, ensemble nous prenons position : la métropole est la bonne échelle pour résoudre les inégalités entre nos villes. Nos réalités sont distinctes, notre avenir est commun. Le statu quo serait à coup sûr source d’étouffement. Il faut inventer un cadre démocratique, une gouvernance pour ce territoire.

La métropole parisienne est un lieu de vie, d’échanges. Les villes, les départements qui la composent sont dépendants les uns des autres. La métropole a besoin de penser les politiques publiques en phase avec cette communauté de destin. A défaut, les écarts pourraient se creuser entre les territoires trop souvent oubliés et les autres. Très loin d’une relation de domination entre Paris et la “banlieue” sur laquelle s’est construite l’histoire de l’agglomération, il faut maintenant passer à la culture de coopération et de solidarité.

Les inégalités sont éthiquement inacceptables, socialement inopérantes. Nous ne croyons pas à l’illusion de territoires dorés côtoyant les zones de grande pauvreté. Une ville, un département ne peuvent se développer au détriment de leurs voisins. Pour les grands projets – transports, logements, écologie, emplois -, les décisions doivent être cohérentes, les ressources comme les bénéfices doivent être partagés.

Prenons les transports. Aujourd’hui, tout le monde est d’accord : il faut construire le métrophérique (métro de la petite couronne). Nous n’acceptons pas que ce projet mette trente ans pour voir le jour. Il est urgent de permettre aux habitants de banlieue de pouvoir se déplacer sans passer par le centre. Il est urgent de désengorger les lignes de métro intra-muros, et plus encore le réseau express régional (RER), dont les dysfonctionnements deviennent des obstacles à l’embauche. Mettre cette question au coeur des préoccupations est une des clés du développement et du respect de l’environnement. Alors il faut faire vite. Il faut griller les étapes. Il faut que tous les partenaires de la métropole en prennent la décision ensemble ; et en donnent les moyens au syndicat des transports (STIF).

Autre enjeu, le logement. Pour sortir de la crise du logement, il faut construire 60 000 logements par an, dont beaucoup de logements sociaux. Cela dans un contexte de raréfaction des terrains et de flambée des prix du foncier en petite couronne. Nous ne relèverons pas ce défi chacun dans notre coin. Il faut mutualiser les moyens, chercher de nouveaux financements, inventer de nouveaux règlements. Il faut créer un nouvel équilibre entre l’est et l’ouest.

A la croisée de ces deux sujets, une meilleure répartition territoriale des pôles de développement est nécessaire, autant pour l’équilibre de la métropole que pour le rapprochement des bassins d’emploi et d’habitat. Les collectivités concernées doivent travailler ensemble pour apporter des réponses à ces questions d’intérêt général sans a priori concernant les formes de gouvernance et loin des débats d’ego. Une réforme de la fiscalité locale fondée sur la péréquation financière doit permettre la mutualisation des moyens.

Une nouvelle culture doit éclore. Le travail en commun, la transversalité, le respect autour de projets cohérents et crédibles à l’échelle métropolitaine en sont la base. Et puis, il faut des actes pour contribuer à l’émergence d’une identité commune. Par exemple, des lieux culturels communs.

La conférence métropolitaine réunira en juin des assises de la métropole parisienne, pour porter le débat devant la population. Nous y serons porteurs de cette nouvelle vision de notre avenir commun. Avec l’ambition de contribuer avec les représentants de toutes les collectivités de la métropole, toutes sensibilités confondues, à construire ensemble une métropole attractive et solidaire.

——————————————————————————–
Stéphane Gatignon, maire de Sevran, conseiller général de Seine-Saint-Denis

Pierre Mansat, adjoint au maire de Paris

Posté par Modérateur dans Presse  à 17:00 | Commentaires fermés | Rétroliens (0)

Le maire de Vincennes appelle à la création d’un Grand Paris

Mercredi, 26 mars 2008

Lafon.serendipityThumb Le maire de Vincennes appelle à la création dun Grand Paris
Voici le communiqué publié le 21 mars par le maire de Vincennes, Laurent Lafon :

“Alors que le président de la République vient de créer un secrétariat d’êtat spécifiquement chargé du développement de la région capitale, Laurent Lafon, maire (NC) de Vincennes, conseiller régional d’île-de-France, tient à exprimer “le vrai espoir que ce signe politique fort fait naître chez les maires de la petite couronne, pour peu qu’un véritable dialogue soit engagé avec l’Etat”. “J’appelle l’ensemble des maires de la petite couronne, qui viennent d’être élus, à dépasser dès maintenant les clivages politiques pour mettre en commun leurs réflexions afin qu’enfin le mode de gouvernance de l’agglomération parisienne soit réformé”, déclare Laurent Lafon qui est l’un des principaux initiateurs, avec le maire de Paris, de la conférence métropolitaine. Pour Laurent Lafon, “le Grand Paris est une exigence démocratique, un impératif économique et une urgence sociale”.
Cet “appel de Vincennes” fait suite à la dernière réunion de la conférence métropolitaine à Vincennes en décembre dernier, au cours de laquelle plus de 40 maires de toutes tendances politiques avaient décidé d’organiser les Assises du Grand Paris au mois de juin prochain.”

Posté par Modérateur dans Débats  à 11:44 | Commentaires fermés | Rétroliens (0)

Rencontre avec des blogueurs

Mercredi, 16 janvier 2008

J’ai convié ce matin des “blogueurs citoyens” pour un échange de vue sur l’avenir institutionnel du Grand Paris. Ce thème est, en effet, très présent sur le net et je ne doute pas que cet échange permettra d’enrichir la réflexion de chacun.

Voici la liste des participants : Valérie Bernard, Jean-Paul Chapon, Jérôme Charré, Antonio Duarte, Jean-Baptiste François et Versac.

Posté par Philippe Dallier, Sénateur dans Débats  à 15:17 | Commentaires (3) | Rétroliens (0)

Questionnaire aux maires du “Grand Paris”

Vendredi, 21 décembre 2007

Je viens d’envoyer un questionnaire à l’ensemble des maires de la petite couronne de l’Ile-de-France ainsi qu’aux maires des principales villes de la Grande couronne pour les interroger sur l’avenir de la métropole.

Est-ce que leur commune est toujours le bon niveau pour résoudre les problèmes de logement ? Que pensent-ils de la création d’une “police métropolitaine” ? Quelle forme pourrait prendre le futur “Grand Paris” (commune de 50 arrondissements ? communauté urbaine ? nouvelle collectivité territoriale ?) ? Je souhaite m’appuyer sur leurs réponses pour affiner les propositions que je ferai dans mon rapport.

Philippe Dallier

Posté par Philippe Dallier, Sénateur dans Débats  à 12:01 | Commentaires (5) | Rétroliens (0)

Entretien dans “20 minutes”

Jeudi, 20 décembre 2007

J’ai accordé un entretien dans le journal gratuit 20 minutes de ce matin dans lequel j’explique pourquoi les institutions de l’Ile-de-France ne répondent plus aux besoins. Une précision toutefois, la mission m’a été confiée par l’Observatoire de la décentralisation du Sénat et non par le gouvernement comme l’indique, par erreur, le journal.

Philippe Dallier

Posté par Philippe Dallier, Sénateur dans Presse  à 10:23 | Commentaires fermés | Rétroliens (0)

Echange avec Patrick Braouzec sur le Grand Paris

Lundi, 3 décembre 2007

Braouezec.serendipityThumb Echange avec Patrick Braouzec sur le Grand ParisJ’ai assisté ce matin à un colloque organisé au Sénat par le Centre d’histoire sociale du XXè siècle, le CNRS, Université Paris 1 Sorbonne, avec le soutien de la Ville de Paris, sur le thème « Aux origines de la gouvernance métropolitaine ».

Outre l’intervention de sociologues et d’historiens qui ont rappelé les grandes étapes de l’évolution de la gouvernance locale en Ile-de-France, j’ai pu avoir un échange de vues avec Patrick Braouzec, Député de Seine-Saint-Denis et Président de la communauté d’agglomération « Plaine commune ».

Patrick Braouzec est partisan d’un développement du « Grand Paris » basé sur quelques grandes intercommunalités regroupant chacune plusieurs centaines de milliers d’habitants. On appelle généralement cela, le modèle en pétales, Paris étant le cêur de cette fleur’Reste cependant posée la problématique des départements de la première couronne. Les maintenir revient alors à généraliser la couche supplémentaire dans notre mille feuilles administrativo-politique déjà si copieux.

Posté par Philippe Dallier, Sénateur dans Débats  à 18:26 | Commentaires fermés | Rétroliens (0)

Le chef de l’Etat souhaite une réorganisation de la police parisienne

Lundi, 3 décembre 2007

Le chef de l’Etat s’est exprimé le 29 novembre à la Grande Arche de la Défense dans le cadre d’une rencontre Police – Gendarmerie. A cette occasion, il a annoncé son intention de favoriser une organisation plus intégrée des forces de police entre Paris et la petite couronne et d’avancer dans la voie d’une mutualisation des forces en matière d’ordre public et de circulation “à la place d’une trop forte autonomie des capacités de chaque département”.

Pour le président, “la mutualisation est seule source d’une optimisation de l’emploi des effectifs permanents, notamment de la direction de l’ordre public et de la circulation de la Préfecture de police (DOPC) dont le domaine d’intervention pourrait être étendu (…)”. En matière de sécurité publique, il a demandé à la ministre de l’Intérieur d’étudier une meilleure intégration des services, dans le respect des pouvoirs et compétences des préfets.

Posté par Modérateur dans Débats  à 12:47 | Commentaires fermés | Rétroliens (0)
  • Bienvenue

    Lire le rapport
    sur le site du Sénat

    Lire la
    note de presse

    Regarder la
    conférence de presse

    Philippe Dallier, Sénateur de la Seine-Saint-Denis

    Philippe Dallier, Sénateur de la Seine-Saint-Denis.

    J’ai été désigné par l’Observatoire de la décentralisation du Sénat pour préparer un rapport sur les perspectives d’évolutions institutionnelles du Grand Paris.

    Au travers de ce blog, je souhaite vous associer à mon travail de rapporteur afin que vous puissiez m’aider à formuler des propositions innovantes et utiles. Je lirai avec attention vos contributions et je ferai mon possible pour répondre le plus rapidement possible. Je vous remercie de votre participation.
    Philippe Dallier

Nuage de tag

Billets récents

Calendrier

  • août 2017
    L Ma Me J V S D
    « juin    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  

Syndiquer ce blog

Administration du blog